Accueil Arènes de Béziers Les arènes de Béziers
Haut de page
Actualites

Actualités

LA DERNIERE CORRIDA DE PADILLA A BEZIERS

Voir le « pirate » une dernière fois.
Venir se délecter de sa tauromachie baroque.
Oser se mesurer au virevoltant Antonio Ferrera ou encore à Juan Bautista triomphateur de la
saison écoulée.
Voici en quelques mots l’intérêt du second rendez-vous proposé par la feria de Béziers le
dimanche 12 août à 18h.
Juan José Padilla n’est pas conventionnel dans sa tauromachie bien éloignée de certains
critères imposés par le côté artistique.
Non Padilla est un bagarreur charismatique qui a payé plusieurs fois de son sang sa notoriété
tout au long d’une carrière menée tambours battants face aux élevages les plus redoutés.
Miura, Victorino Martin, Cebada Gago, Célestino Cuadri, Dolorés Aguirre ou encore Guardiola
faisaient partie du quotidien de cet ancien boulanger à la dégaine singulière aussi bien dans
que hors de l’arène.
La gorge traversée, un poumon perforé, horriblement scalpé et surtout privé de la vision d’un
œil, Padilla devenu le « Pirate », poursuit son marathon annuel occupant à plusieurs reprises
la tête du classement annuel.
Décrié par les uns, adulé par les autres Padilla jamais ne laisse indifférent.
Aujourd’hui le torero rend les armes. Usé, fatigué par trop de guerres il effectue une tournée
d’adieux dans une temporada ponctuée de triomphes comme à la San Fermin de Pampelune
ou l’immense public lui offrit un triomphe d’envergure avec 3 oreilles copieusement fêtées.
Photos Paul Hermé

Retour à la liste des actualités